Le vélo

Pour partir en voyage au long cours à vélo il est important de bien choisir sa monture. Dans le domaine du vélo de randonnée, les prix grimpent rapidement et il est nécessaire de faire des choix par rapport à ses propres besoins, moyens et envies.

Voici quelques détails sur les choix techniques qui ont été fait (section qui intéressera probablement seulement ceux qui souhaitent, eux aussi, partir à vélo, quelques notes après voyage en vert):

Moyeu à vitesses intégrées VS transmission classique

Le fameux moyeux Rohloff qui a très bonne réputation auprès des cyclo-voyageurs présente de nombreux avantages par rapport à une transmission classique:

  • Meilleure protection face aux éléments (sable, sel, pluie…)
  • Très grande durée de vie (100 000km et +)
  • Usure de la chaine plus faible (pas de mouvement latéral au changement de vitesse)
  • Entretien faible

Mais il présente aussi certains inconvénients:

  • Changement de l’huile tous les 5000km (il faut donc avoir de l’huile Rohloff tous les 5000km si l’on ne veut pas perdre la garantie)
  • Prix d’achat très élevé (environ 1000€)
  • En cas de problème impossible de réparer (même si « ça n’arrive jamais »)

Même si le système de transmission classique présente des inconvénients et qu’il faut en prendre soin il présente des avantages indéniables pour un voyage long:

  • Possibilité de réparer ou de remplacer partout dans le monde
  • Prix abordable

Système de freinage

Freins à disque ou freins sur jante, le choix est rapidement fait puisqu’en cas de pépins il peut être difficile de trouver le matériel spécifique (roue, fourche, patins, étriers…). La plus grande flexibilité est apportée par le système V-brake, simple et bien diffusé dans le monde.

26 pouces ou 28 pouces

Toujours pour garder la plus grande flexibilité le 26″ semble le plus adapté puisque c’est ce que l’on retrouve sur les VTT de toutes les gammes partout. De plus les roues 26″ sont plus résistantes que les roues 28″. J’ai du racheter des pneus de 26″ dans des petits village perdus, il n’y avait souvent que cette taille!

Cadre acier ou cadre aluminium

Le cadre acier est plus cher et plus lourd, mais il est plus élastique et en cas de casse (exemple: chute sur une pierre), il est plus facile de trouver quelqu’un pour refaire une soudure. Clairement hyper confortable pour avaler les km!

Remorque ou sacoches

La remorque peut s’adapter sur n’importe quel vélo, en revanche elle prend de la place et, dans les transports (bus, train, bateau, avion), il est parfois nécessaire de payer un supplément comme si l’on avait un deuxième vélo.

Le vélo finalement retenu

Tadam:

Le vélo
Le vélo

Le VSF Fahrradmanufaktur TX-400, un très bon rapport qualité prix. Dans les 1350€ avec les portes bagages, difficile de trouver mieux! Malheureusement son prix neuf a augmenté au fil des ans!

Petit point négatif: système de freinage hydraulique à patins, les patins sont spécifiques (il faudra donc en emporter) et c’est un système hydraulique plus « complexe » qu’un système à câble. Mais, il se fixe sur les mêmes points que le V-brake, en cas de gros pépin, on peut donc facilement remplacer si l’on ne trouve pas les pièces. Les freins ont fait le job pour 25000km et un an, après mon retour j’ai du changer une poignée à cause d’une fuite au niveau de la manette, d’où une perte d’efficacité de freinage

La selle

Chacun doit choisir la selle qui lui convient. Attention cependant, si une selle moelleuse (en gel ou autre) peut sembler plus confortable sur des petits trajet, elle peut créer des problèmes de santé à long terme. Avec une selle dure (en cuir ou équivalent) les appuis sur la selle sont les appuis naturels du corps qui est « optimisé » pour être assis.

La fameuse selle Proust qui permet de libérer les mouvements du bassin et de ne pas contraindre le périnée est assez agréable mais ne conviendra pas forcément à tous. L’inconvénient: on est dans une position fixe ce qui peut en déranger certains qui préfèreront pouvoir bouger pour changer les appuis de temps en temps.

Le plus important est de tester sur au moins une ou deux journées de vélo pour se rendre compte. Une selle bien choisie doit permettre de faire une journée de 5h de vélo sans cuissard et de pouvoir se rassoir sur une selle le lendemain sans avoir mal.

Pour ma part, après avoir essayé plusieurs selles je choisis une Brooks C17 en cambium (sorte de caoutchouc bien rigide), qui présente l’avantage de la rigidité du cuir mais sans l’inconvénient de l’entretien. Cette selle aura été un excellent choix pour mon fessier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.